Nous sommes ouverts à toute discussion intelligente

     LES LEADERS DE LA CONSTRUCTION

    Aider les dirigeants de la construction à construire un succès durable 

    À l’aube d’innombrables complexités dans la construction. Il est temps de créer votre plan de bataille.

    Mathieu aide les dirigeants de la construction à dimensionner leur entreprise et à la mener là où ils veulent qu’elle soit dans les années à venir.

    TROIS SIGNES INDIQUANT QUE VOTRE PROCESSUS STRATÉGIQUE EST INCOMPLET ET N’OBTIENDRA PAS LES RÉSULTATS ESCOMPTÉS   

    Les coûts liés à un processus stratégique incomplet sont énorme!

    • Dégradation du leadership sur le marché du BTP et le sentiment d’être à la traîne.
    • L’incapacité à atteindre les résultats financiers et opérationnels souhaités.
    • La frustration dans l’ensemble de l’organisation et le sentiment, que la planification stratégique est une perte de temps.
    • Perte de crédibilité de l’équipe dirigeante.

    Un bon processus de planification stratégique comprend les trois éléments suivants. Si votre organisation fait un travail médiocre ou incomplet dans l’un de ces domaines, votre processus de planification stratégique est incomplet et n’obtiendra pas les résultats escomptés:

    1 : Répondre aux “grandes” questions de planification stratégique, sans dépenser une fortune dans une société de conseil.

    Les grandes questions sont les suivantes:

    • Qui sont nos clients et comment pouvons-nous mieux les servir ?
    • Qui sont nos concurrents et comment pouvons-nous les battre ?
    • Que faisons-nous de mieux et comment pouvons-nous nous appuyer sur cet avantage ?
    • Comment pouvons-nous préparer l’organisation à se défendre contre les menaces et à saisir les opportunités ?
    • Quels sont les scénarios potentiels que nous devons envisager pour l’avenir, et comment nous y préparer ?

    Malheureusement, de nombreuses organisations de construction débattent de ces questions avec des discussions académiques et un jargon confus.

    Elles sont comme des philosophes qui essaient de décider combien d’anges peuvent danser sur la tête d’une épingle.

    En même temps, certaines organisations apportent des réponses brillantes à ces questions, mais ne peuvent pas les amener au point de prendre des initiatives claires qui se concrétisent.

    Les grandes questions de planification stratégique sont sans intérêt si elles ne débouchent pas sur quelques initiatives stratégiques claires et convaincantes pour renforcer l’organisation.

    2 : Fixer quelques priorités claires et un thème stratégique global.

    Le résultat le plus important de la première partie du processus de planification stratégique est d’identifier les priorités les plus importantes pour l’organisation.

    En commençant par une longue liste de priorités potentielles, l’organisation discute de la valeur relative de chacune d’entre elles et ne se concentre que sur quelques priorités clés. Cette discussion peut également permettre de clarifier les grandes questions de planification stratégique, notamment sur ce que l’organisation devrait faire de mieux.

    Une fois qu’une liste de trois à cinq priorités au maximum est convenue, l’organisation peut proposer un cri de ralliement stratégique. Il s’agit d’une déclaration d’une ligne qui traduit l’élan stratégique global de l’organisation. En voici quelques exemples : “Zéro accident !” “Tuer les mauvais travaux” “S’étendre dans d’autres région” “Développer la prochaine génération de leader”.

    Au cours de cette phase, de nombreuses organisations se contentent d’une longue liste de priorités. Cela présente l’avantage que personne ne se sent exclu ou insulté. Cependant, il est très peu probable que l’organisation parvienne à faire quelque chose de complet

    2 : Mise en oeuvre

    La plus grande plainte que nous entendons à propos de la stratégie est qu’elle semble ne jamais être exécutée. Il y a plusieurs raisons pour lesquelles:

    • Négliger d’engager les ressources essentielles à la stratégie, notamment le capital, la formation, la technologie et les personnes.
    • Ne pas décharger les employés occupés, mais plutôt leur imposer un surcroît de travail..
    • Le manque de volonté de mettre un terme aux anciennes initiatives qui concurrencent les nouvelles..
    • Ne pas définir clairement les rôles, les responsabilités, l’obligation de rendre compte et les systèmes de récompense.
    • Abandonner après quelques revers ou une résistance initiale..

    Une bonne stratégie consacre autant de temps à la planification de la mise en œuvre qu’au travail plus glamour consistant à répondre aux questions stratégiques clés et à fixer les priorités.

    Parmi les domaines ci-dessus, lequel est le plus faible dans votre entreprise ? Certains dirigeants sont forts pour poser les questions générales, mais ne font pas de suivi. Certains fixent trop de priorités et ne peuvent pas dire “non” à de bonnes idées, malgré des ressources limitées. D’autres sont forts dans l’exécution, mais manquent de vision pour développer des initiatives stratégiques convaincantes.

    Pour en savoir où vous vous situez stratégiquement, cliquez sur cette étude de cas stratégique :

    Véritablement

    Un travail acharné ne suffit pas. Vous devez vous arrêter et penser au travail que vous faites pour vous assurer que vous travaillez efficacement. 

    Planification stratégique
    Processus stratégique

    La stratégie n’a pas besoin d’être stressante. Vous n’avez pas à “externaliser vos cerveaux” à une société de conseil qui coûte des millions d’euros. Et vous pouvez faire en sorte que tout le monde s’aligne et rende des comptes pour mettre en œuvre votre stratégie.

    Mr. Jetil

    CEO & Fondateur de la société L’ARTDECOMPOSER

    Actualités & Mise à jour
    Conseils et astuces du blog

    J’aide les dirigeants d’entreprises de construction à construire un succès durable malgré les menaces qui pèsent dans ce secteur.